WEB & TECH

Yasmine Varma, 19 ans, influenceuse virtuelle made in France

« Nouvelle sur Instagram. Partage-moi en story et je réponds à ton DM ». On s’en serait douté, Yasmine Varma sort tout juste de l’adolescence. Avec son carré lisse et ses traits fins, cette franco-émirienne de 19 ans ressemble aux autres jeunes femmes de son âge… à un détail près. En ligne, les internautes s’interrogent. Son apparence rappelle celle d’un robot, d’un nouveau Sims ou peut être bien celle d’un bon vieux filtre mijoté par Instagram. Et pour cause, fraîchement débarquée sur ce réseau social le 1er mars dernier, la jeune Yasmine est la créature 3D d’Havah Studio.

Soit un personnage fictif dont ses concepteurs ont intégralement planifié la vie, lui fournissant une personnalité propre, et même un passé, comme si elle était de chair et d’os. Pour créer le visage de Yasmine, Félix Renout, le fondateur de cette jeune agence, s’est, dit-il, inspiré des images les plus appréciées sur Instagram. Mais son corps, lui, « a volontairement conservé une apparence humaine afin de préserver un certain réalisme, notamment celui des vêtements qu’elle porte ».

Deux mois de vie et déjà cyber-harcelée

Yasmine Varma se présente comme une créatrice de contenu et rêve de devenir chanteuse. En attendant la gloire, la jeune hybride a déjà dévoilé 23 posts sur son compte Instagram, parmi lesquels quelques selfies pour se présenter ou mettre en valeur ses tenues, toutes inspirées du sportswear et de la tendance des années 1990.

Sous chacun de ses clichés, elle interpelle sa communauté à coup de

Pour lire les 82 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.




Lire l’article au complet sur www.nouvelobs.com