INTERNATIONAL

Il faut « responsabiliser les entreprises dont les chaînes de valeurs sont associées à des violations de droits humains et de l’environnement »

Tribune. Huit ans quasiment jour pour jour après le drame du Rana Plaza qui fit 1 135 victimes le 24 avril 2013, c’est encore le secteur textile qui est en première ligne sur les enjeux de droits humains.

Lundi 11 avril les associations Sherpa, Ethique sur l’étiquette, l’Institut ouïgour d’Europe et une victime ouïgoure ont annoncé le dépôt d’une plainte auprès du tribunal judiciaire de Paris, contre plusieurs entreprises du secteur pour recel de…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr