INTERNATIONAL

« Au Maroc, des journalistes sont emprisonnés sans base réelle et hors de tout sens commun »

Tribune. A l’heure où la France et le Maroc semblent avancer sur la voie du plan d’autonomie marocain pour le Sahara occidental – et ce en contradiction du droit international –, nous ne pouvons pas ne pas réagir aux poursuites judiciaires iniques qui visent les journalistes marocains Soulaiman Raissouni (en prison depuis mai 2020), Omar Radi (en prison depuis juillet 2020), Taoufik Bouachrine (en prison depuis décembre 2019), Chafik Omerani (en prison depuis…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr