INTERNATIONAL

Moscou s’inquiète du rapprochement de Kiev et d’Ankara

Un vent glacial souffle sur la relation particulière qu’entretiennent les présidents russe, Vladimir Poutine, et turc, Recep Tayyip Erdogan, jusqu’ici unis dans une forme de coopération hostile, tantôt alliés, tantôt adversaires.

A la consternation d’Ankara, la Russie a décidé de…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr