INTERNATIONAL

Au Brésil, Jair Bolsonaro isolé dans la tourmente

Porte close. Sans caméras, ni journalistes. C’est ainsi que se sont tenues, mardi 6 avril, les prestations des serments des sept nouveaux ministres du gouvernement brésilien, issus du grand remaniement décrété fin mars par Jair Bolsonaro. Une fois n’est pas coutume, le président, à qui il revenait de conduire la cérémonie, a…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr