INTERNATIONAL

À Londres, l’ambassadeur birman tenu à l’écart par l’attaché militaire


Alors que des députés déchus du parti d’Aung San Suu Kyi ont annoncé préparer un dossier, à l’intention de l’ONU, réunissant toutes les preuves des violations « de grande ampleur » des droits humains commises par l’armée en Birmanie, l’ambassadeur birman à Londres a accusé mercredi l’attaché militaire « d’occuper son ambassade » et de ne « pas (le) laisser entrer ». Cantonné à l’extérieur de sa représentation, le diplomate Kyaw Zwar Minn, qui avait…


Lire l’article au complet sur www.lepoint.fr