INTERNATIONAL

Accor, Total… ces entreprises françaises liées à la junte militaire birmane

Le coup d’Etat militaire du 1er février en Birmanie vient de ramener le pays des années en arrière et place les entreprises étrangères occidentales – et notamment françaises – dans une position délicate. L’exemple du groupe hôtelier Accor, dont le…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr