INTERNATIONAL

Guinée : des interrogations après la mort de deux opposants en prison


Il avait 21 ans, il s’appelait Mamadou Oury Barry, emprisonné à la Maison centrale de Conakry depuis le 5 août dernier à la suite des manifestations contre le 3e mandat d’Alpha Condé, il est mort samedi 16 janvier. Pour sa famille, il ne fait aucun doute : le jeune homme n’a pas reçu les soins nécessaires en prison.

Les membres ou sympathisants de l’UFDG visés

Détenu pour « coups et blessures volontaires », selon le ministère de la Justice, Mamadou Barry était…


Lire l’article au complet sur www.lepoint.fr