INTERNATIONAL

L’Iran libère la chercheuse australo-britannique Kylie Moore-Gilbert

C’est la fin d’une « épreuve traumatisante » a déclaré Kylie Moore-Gilbert. Détenue en Iran depuis 2018 et condamnée pour espionnage au profit d’Israël, la chercheuse australo-britannique a été libérée, mercredi 25 novembre.

« Un homme d’affaires et deux citoyens iraniens, détenus à l’étranger sur la base de fausses…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr