WEB & TECH

la Cnil serre (un peu) la vis pour donner un vrai choix aux internautes

Le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) était censé redonner le pouvoir aux internautes… mais il a surtout envahi nos pages web de fenêtres pop-up demandant un consentement qu’on est soit forcés d’accepter, soit qu’on accorde par lassitude, épuisés de devoir farfouiller de longues minutes dans les paramètres pour gérer l’intrusion publicitaire site par site. Les nouvelles recommandations de la Cnil étaient donc attendues au tournant. D’abord par les plus agacés des internautes, qui souhaitent que la Cnil mette fin à cette mascarade du « consentement éclairé » tel qu’il est pratiqué depuis l’entrée en vigueur du RGPD, en 2018. Mais aussi par le secteur de la publicité, qui craignait, lui, l’impact économique si les exigences du régulateur en matière de respect du consentement devenaient trop strictes.

Lire aussi : Cookies et publicité ciblée : la Cnil veut plus de transparence pour les internautes





Lire l’article au complet sur www.latribune.fr

A propos de l'auteur

letempsinfos.com

letempsinfos.com est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualité ivoirienne en temps réel.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour faire un commentaire