INTERNATIONAL

Dans le nord du Burkina Faso, un centre de santé en première ligne pour les déplacés

Sous une tente blanche dressée dans un centre de santé, Asseta Rouamba, 74 ans, veille au chevet de sa fille qui souffre du paludisme à Kaya, dans le nord du Burkina Faso, débordé par l’afflux des déplacés provoqué par les violences djihadistes. « Nous avons fui les violences djihadistes à Arbinda [nord]….


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr

A propos de l'auteur

letempsinfos.com

letempsinfos.com est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualité ivoirienne en temps réel.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour faire un commentaire