WEB & TECH

Santé : allô, docteur Google ?

Mardi 4 août, la Commission européenne a ouvert une enquête antitrust sur le rachat de Fitbit par Google, notamment à cause des données de santé que le géant de la Toile récupérerait dans l’affaire. « Notre enquête vise à s’assurer que le contrôle de Google sur les données collectées à travers les wearables à la suite de cette transaction ne nuise pas à la compétition », a commenté Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence. Mais de l’autre côté de l’Atlantique, Google a depuis plusieurs années mis en place divers partenariats avec des institutions de santé lui permettant d’accéder aux données médicales des Américains.

C’est le cas du discret projet Nightingale. Celui-ci appartient à la division Google Cloud et est le fruit d’un partenariat démarré en 2018 avec Ascension, une chaîne de 2 600 hôpitaux, cabinets de docteurs et autres instituts de santé répartis à travers le pays. Il permet à Google d’accéder aux données de santé de dizaines de millions de patients, de les stocker dans son cloud et de les analyser. Cela comprend des données de nature médicales, tirées de résultats de laboratoires, de diagnostics, et de dossiers d’hospitalisation, mais aussi des données d’état civil, comprenant le nom, l’adresse…




Lire l’article au complet sur www.latribune.fr

A propos de l'auteur

letempsinfos.com

letempsinfos.com est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualité ivoirienne en temps réel.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour faire un commentaire