INTERNATIONAL

Après la déflagration, des effets sanitaires à long terme ne sont pas à exclure à Beyrouth

Plus de 130 morts déjà recensés et sans doute bien plus qui seront dégagés des décombres dans les prochains jours, des hôpitaux débordés par l’afflux de milliers de blessés : le bilan humain de l’explosion qui a frappé mardi 4 août la capitale libanaise est déjà considérable. Et n’exclut pas un impact sanitaire à long terme sur la population…


Lire l’article au complet sur www.lemonde.fr